Paysages de neige : quelques recettes – 1

Les paysages de brumes, neige et givre postés ces derniers jours ont bien plu, ici et sur d’autres pages. Certains photographes peu expérimentés se plaignent d’avoir des difficultés à en réussir de semblables. Je vous propose donc de suivre pas-à-pas la réalisation de telles images. Elle suppose de disposer d’un appareil photo numérique relativement performant et de Photoshop. Cette démarche va se diviser en quatre étapes et donc en quatre billets successifs :

  1. Le matériel
  2. La prise de vue
  3. Post-traitement : les niveaux
  4. Post-traitement : une touche de contraste

Le matériel

Protection du matériel

Votre appareil photo numérique a horreur de l’humidité, qui est pour lui un ennemi mortel (hors modèles haut de gamme tropicalisés). S’il neige, on le protège pendant la prise de vue avec un sac congélation à fermeture zip-loc. Vous pouvez même faire un trou pour l’objectif, et prendre la photo appareil dans le sac congélation. Fou-rire des spectateurs garanti.
Ce à quoi moins de photographes pensent, c’est à protéger l’appareil lors du retour au chaud. La condensation peut vraiment endommager son électronique. Re-sac congélation, sans trou, évidemment. Mettez votre APN dedans en zone froide, chassez le maximum d’air et fermez bien. Peu d’air, donc très peu de condensation. N’ouvrez le sac que quand l’appareil est revenu grosso-modo à la température de la pièce.

Énergie

Les batteries et les piles produisent l’électricité nécessaire à votre appareil photo à partir de réactions chimiques. Or, c’est bien connu, les réactions chimiques se ralentissent lorsque la température baisse. Par temps vraiment froid, batteries et piles fonctionnent moins bien, et se déchargent nettement plus vite. Deux précautions à prendre, donc : vous munir d’un accu ou d’un jeu de piles de rechange, et maintenir ces recharges bien au chaud. Dans une poche intérieure de votre veste, à la chaleur du corps, et pas dans un sac qui va se refroidir rapidement.

Accessoires

Si le soleil brille, un filtre peut s’avérer fort utile. Le filtre UV ou skylight a les faveurs de certains, plus pour protéger les objectifs que pour son impact réel sur l’aspect de l’image. Par contre, un polarisant circulaire peut s’avérer fort utile pour donner au ciel un bleu plus soutenu et faire ressortir d’éventuels nuages. Pour les images qui serviront d’exemple ici, pas de filtre : elles ont été prises par temps de brume.

Le pied s’avère très souvent utile, voire nécessaire. En effet, il est indispensable en photo de paysage de bénéficier d’une importante profondeur de champ, donc de fermer son objectif vers f/11 ou f/16. Si votre APN produit du bruit, du grain, dans les images dès que vous montez un peu en sensibilité, le pied va devenir indispensable. Faites néanmoins attention à bien le nettoyer et le sécher si vous l’avez planté dans la neige.

Confort du photographe

Pour bien travailler dans la neige, le froid, il faut préserver un minimum de confort. Et n’avoir pas les doigts glacés au point de perdre toute délicatesse ou sensibilité pour les réglages. Prenez une paire de gants bon marché. A la main droite (pour un droitier…) coupez le pouce et l’index à hauteur des deux dernières phalanges. Quel plaisir de prendre des images sans avoir les mains gelées…

À bientôt pour la suite, si vous voulez bien …

Paysage de neige

Canon EOS 40D, 17-40 mm f/4 L à 40 mm, 1/80ème, f/8, 320 ISO


6 commentaires on “Paysages de neige : quelques recettes – 1”

  1. Elisa dit :

    Merci pour ces bons conseils Pierre, pas beaucoup de neige chez nous mais j’espère en avoir dans les Vosges.

    J’aime beaucoup ce dernier paysages givrés🙂

  2. Anonyme dit :

    Photos de neige : making of d’un paysage d’hiver

    Vous voulez réussir de beaux paysages d’hiver, dans la brumes, la neige ou le givre ? Ce tutoriel vous propose donc de suivre pas-à-pas la réalisation de telles images. Vous devez disposer d’un appareil photo numérique relativement performant et de Photoshop.

  3. Titane333 dit :

    Voilà un article en 4 épisodes que je m’imprime (merci PK) pour le lire à mon aise avant de dormir🙂 J’adore l’explication très simple mais au combien claire du blanc 18%. Je lis beaucoup mais ici je fais un grand pas en avant.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s